Consultations de pages de la semaine précédente

mardi 12 février 2013

POINT SUR LES CONGES



Ce matin avait lieu une réunion avec les délégués du personnel et la Direction avec pour ordre du jour :

- Organisation des congés 2013 et prise des congés par anticipation.

En début de séance, la Direction a proposé de fermer complètement l’entreprise du 6 au 10 Mai 2013. FO s’est opposé à cette proposition car nous ne souhaitons pas que soit imposé aux salariés quoi que ce soit et surtout, tout le monde n’a pas des congés d’avance !!!

La Direction a finalement décidé unilatéralement de fermer le 10 Mai l’entreprise !!!(Donc pas de salaire pour les intérimaires pour cette journée là)
Pour les congés 2012, la Direction oblige les salariés à les solder au 31 Mai 2013.
Par contre, pour les CP 2013, celle-ci autorise les salariés à les anticiper mais sous certaines conditions (pas trop de personnes en même temps, que les ateliers continuent de fonctionner etc..), bref qu’Honeywell soit gagnant sur toute la ligne !!!!

FO s’est abstenu sur cette proposition car nous sommes conscients que certains salariés auront besoin de ces congés pour faire avancer voir finaliser leur projet mais nous craignons que d’autres qui sont suivis pour leur fragilité psychologique soient tentés de prendre des congés et se retrouvent seuls sans soutien !!!!!

La Direction a confirmé que Mr Spenninck reviendrait sur le site et nous proposons aux organisations syndicales de ne pas accepter d’être rencontrées individuellement mais seulement tous ensemble !!!!
FO annonce déjà que nous ne rencontrerons pas Mr Spenninck individuellement mais seulement qu’avec l’ensemble des syndicats !!!

FO profite de ce tract pour dénoncer une fois de plus l’attitude écœurante de la Direction en y associant toutes celles et ceux (et ils sont nombreux) qui ‘marchent’ et rendent encore des services à ceux qui nous foute dehors au détriment du collectif !!!!

Fait à Condé le 12 Février 2013

Le Syndicat Force Ouvrière

NOUVELLE PROVOCATION DE LA DIRECTION



Effectivement, le vendredi 8 Février avait lieu une réunion afin (normalement) de trouver un accord sur le paiement des cotisations salariales et patronales des points AGIRC et ARCCO pour les mois de salaires correspondant à la période du reclassement.

Ces points pour la retraite complémentaire ne concernent pas les deux mois de préavis mais les mois suivant pour celles et ceux qui adhèreront au reclassement.

La position des organisations syndicales était unanime : paiement de ces points aussi bien pour la partie patronale que salariale par la Direction car nous rappelons quand même qu’il s’agit bien d’un choix d’Honeywell de fermer la boutique et non des salariés.
La réponse de la Direction a été cinglante en annonçant qu’il n’y aurait aucune négociation et qu’Honeywell ne paierait rien du tout concernant les points de cotisation car elle estime que trop de personnes ne font plus rien !!!!!

Honeywell pousse même le vice d’annoncer en même temps la punition qu’elle inflige aux salariés, son souhait quand même que ceux-ci adhèrent au reclassement.
Si ça ce n’est pas de la provocation et de l’hypocrisie; sachant que si une personne prend le reclassement, la Direction ne paiera pas les points retraites complémentaires alors qu’en se le faisant payer (à 75%), là, la Direction n’aura pas le choix et paiera ses fameux points pour ceux qui auront une indemnité totale supérieur à 74064 € !!!!

Pour FO, il est clair qu’Honeywell ne souhaite que remettre une couche de stress supplémentaire sur des salariés qui n’ont pourtant pas besoin de ça car plus la date du 30 Juin approche et plus le stress de l’après Honeywell est palpable !!!

Nous enverrons ce tract aux élus et à la presse car il est inadmissible qu’Honeywell sanctionne des salariés qu’elle a délibérément décidé de foutre dehors et il faut qu’elle assume ses responsabilités et paie les points retraites aux salariés !!!
Le plus incroyable est qu’en même temps que la Direction annonce que trop de salariés ne font rien, les documents qu’elle devait nous remettre lors de cette réunion n’étaient même pas prêts !!!! Qui sont les joueurs de carte ?????
De plus, la Direction reproche qu’il y a encore trop de salariés (environ 70) a ne pas avoir été s’inscrire à l’ECM sauf que ces mêmes personnes de la Direction ne sont toujours pas inscrites à l’ECM !!!! Donc encore une belle démonstration de mauvaise foi et d’arrogance !!!

PS : nous sommes ok pour une réunion d’info aux salariés si vous le souhaitez pour avoir une explication plus affinée par rapport à votre cas personnel !!!

Le Syndicat Force Ouvrière
Fait à Condé le 12 Février 2013

Une convocation qui tourne encore à la provocation



Une deuxième réunion avait lieu ce jour, concernant un éventuel accord entre la direction et les organisations syndicales sur la possibilité de pouvoir cotiser aux caisses de retraites AGIRC et ARRCO pendant le congé de reclassement.

Les organisations syndicales ont eu une position commune qui été de demander que la direction prenne en charge l’intégralité des cotisations salariales et patronales.

La réponse de la direction à été claire : il est hors de question qu’HONEYWELL prenne en charge les cotisations salariales et même la part patronale. Quand on demande quelque chose il faut être prêt à donner.

Pas de Plaquettes, Pas de retraite ! Ou
Pas de retraite, pas de plaquettes ?

Pour la CGT cela a eu le mérite d’être clair, Honeywell veut une fois de plus sanctionner le personnel en le pénalisant sur ses futurs points retraite.

Lors de cette réunion la direction devait nous fournir les documents pour les NAO mais ils n’étaient pas prêts.


La CGT le 08/02/2013

Note d’Information au Personnel



Confrontés à une triple problématique : volume des plaquettes « fin de vie » incontournable, lassitude entrainant un déclin productif et départs anticipés (38 à ce jour + 5 programmés à court terme), nous souhaitons faire appel à des intérimaires à concurrence du nombre de poste libérés dans la phase actuelle de volontariat du PSE.

Nous avons bien entendu le message relayé par différents canaux dont celui de vos représentants : « Priorité au Reclassement ».
L’appel à des intérimaires en nombre limité, complété le cas échéant, après consultation des Délégués, par un accès à la prise de congés 2013 par anticipation, nous semble créer les conditions d’un climat plus serein permettant à la fois l’achèvement des derniers objectifs industriels et une utilisation plus intense des services de l’ECM.

Le recours à ces intérimaires sera mesuré (de six à moins d’une vingtaine en fonction des départs volontaires) et progressif (entre maintenant et la fin du mois de mars).

Cette mesure ne peut produire ses effets et concourir à un certain apaisement des tensions générées par l’échéance de plus en plus proche de l’arrêt des activités industrielles du site à fin juin qu’à la double condition impérative :

-que les intérimaires nous rejoignant puissent être correctement formés par leurs nouveaux collègues
-que ces intérimaires, une fois formés, puissent travailler sans entrave et sans pression dissuasive.

Convaincue que cette solution transitoire peut s’avérer bénéfique pour tous, la Direction sera particulièrement vigilante sur le respect absolu de ces deux conditions.

Ce projet a été présenté au Comité d’Entreprise lors de sa réunion extraordinaire qui s’est tenue le 5 février. Nous avons sincèrement regretté qu’une des organisations syndicales n’ait pas jugé bon de participer à nos débats. Nous espérons qu’elle comprendra les raisons qui conduisent à cette mesure, rappelées dans cette note.
Consulté sur ce projet, le CE a émis une abstention et un vote défavorable.

Nous informons également la DIRECCTE de ce projet que nous souhaitons mettre en oeuvre sans délai.

Les membres des familles de nos collaborateurs auront un accès non exclusif à ces postes d’intérimaires, le seul véritable critère de sélection étant les compétences et le désir de s’impliquer.

La Direction
Ce matin les Organisations Syndicales (OS) ont rencontré la Direction au sujet du financement des cotisations retraite pendant le Congé de Reclassement .

A moins d’un accord, durant le Congé de Reclassement, les mois sont validés (comptabilisés pour le calcul des trimestres) mais non cotisés (pas de points pour le calcul du montant de la retraite complémentaire).

La Direction refuse de prendre en charge l’ensemble des cotisations, tel que demandé par l’ensemble des Organisations Syndicales, ni même uniquement la part patronale. Sans un accord entre OS et Direction, les salariés n’ont pas la possibilité de prendre en charge la totalité de ces cotisations.

Une nouvelle fois la Direction sanctionne l’ensemble des salariés : elle met en avant le niveau de production actuel, qui n’incite pas Honeywell à faire des efforts.

Les documents NAO devaient nous être remis à l’occasion de cette réunion, mais ils n’étaient pas prêts.

La CFE CGC

COMMUNICATION MENSONGERE D’HONEYWELL

COMMUNICATION MENSONGERE D’HONEYWELL

Une réunion extraordinaire aura lieu le 5 Février 2013 à la demande de la Direction avec pour objet :
-Information - Consultation sur un projet de recours à du Personnel Intérimaire.
-Information sur les congés : Prise de congé par anticipation.

FO trouve lamentable le déroulé des évènements et surtout la communication faite par Honeywell.
Effectivement, dans les documents fournis par la Direction et qui bien évidement seront présentés aux salariés, celle-ci n’hésite pas à dire que le sujet sur la prise d’intérimaires a été évoqué et acté lors de la rencontre des syndicats avec le DRH France quand il est venu le 24 Janvier 2013 !!!

Le problème est que ces sujets ont été évoqués par Mr Spenninck et seulement par lui mais surtout pas actés ni par lui ni surtout par FO !!!

FO lui a proposé d’autres solutions qui comme par hasard n’ont pas été retenues
- Possibilité de capitaliser les congés (2012) pour se les faire payer si un salarié le souhaite.
- Payer les salariés volontaires chez eux afin de s’occuper de l’après Honeywell, car nous avons expliqué que pour une personne en équipe qui se lève à 4h et qui rentre chez elle à 15h, avec l’occupation des enfants et de la maison, elle n’a pas le temps de s’occuper correctement de son reclassement.

Et enfin le pire, nous avions surtout demandé à Mr Spenninck que la Direction ne fasse rien avant que celui-ci ne revienne mi Février afin de ne pas trahir le personnel : ce qu’il avait trouvé normal à ce moment là !!!

On peut voir une fois de plus qu’Honeywell ne fait et propose que ce qui l’arrange sans se préoccuper du souhait et de l’avenir des salariés.

Par conséquent, FO ne participera pas à cette réunion car nous ne cautionnerons pas de tels agissements fondés sur des propos mensongers comme écrit par Honeywell.

Le plus lamentable est que le point sur les congés a déjà été évoqué avec les délégués du personnel (comme le prévoit le code du travail) mais toujours refusé par la Direction en réunion ; ce qui prouve bien que si cela intéresse maintenant Honeywell, ce n’est pas pour nous rendre service mais bien pour faire plaisir à Honeywell !!!
Le Syndicat Force Ouvrière

Fait à Condé le 1 Février 2013