Consultations de pages de la semaine précédente

mardi 24 juillet 2012

Nouveau scandale de l’amiante ????


FO tenait par ce tract à mettre les projecteurs sur ce qui se passe aujourd’hui, et surement depuis plusieurs années, sur le site. Effectivement, nous nous interrogeons sur le comportement de la Direction et de ceux qui les suivent sur les mesures d'amiante.

FO trouve lamentable ce qui se passe autour de ceux-ci ainsi que de la communication qui est faite autour de ces résultats.
Pour FO, il est clair que nous sommes toujours exposés à l'amiante et nous sommes de plus en plus persuadés que des personnes couvrent volontairement ce qu’il se passe !!!

FO trouve inacceptable qu'Honeywell se contente de communiquer dans la presse être en dessous des normes alors que le fait qu'il y ait toujours des fibres d'amiante expose le personnel à ce poison qui à fait tant de victimes.

Pire encore, malgré les résultats bien au dessus du mini autorisé, la Direction se contente juste de mettre ceux-ci sur un acte de malveillance!!
A QUI PROFITE LE CRIME ????


FO s'interroge sur la légèreté de la Direction qui se contente un jour de résultats à zéro et le lendemain de résultats avec des fibres !!!
Pire encore, les résultats de plusieurs années auraient 'disparus' mystérieusement !!!

FO va s'adresser ce jour à son service juridique pour savoir si nous devons porter plainte afin de porter ce dossier devant la justice ; car si des personnes sont trempées de près ou de loin sur l'éventualité de nous avoir laisser être exposé à l'amiante volontairement ou non, celles-ci devront répondre de leur acte devant un tribunal.

Pour FO, l'affaire est trop grave pour porter des accusations envers qui que ce soit  mais nous nous interrogeons sur le rôle de certaines personnes qui ont eu à un moment les résultats amiante entre les mains et n'ont rien dit  !!!!
FO ne prend personne en traitre mais nous n'hésiterons pas à porter cette affaire devant les tribunaux car pour nous il y a toujours de l'amiante sur le site et le silence de certaines personnes nous scandalisent ; et chacun devra répondre de ses actes et aucun mandat syndical ou petite place de responsable ne suffira pour se cacher  !!!!!!!!

Ce tract sera diffusé le plus largement possible car FO ne supporte plus ce qui se passe autour des résultats amiante ; et en plus que le site soit reconnu ayant eu de l'amiante jusqu'à la fermeture, il faut que justice soit faites sur ce dossier car trop de personnes sont mortes pour couvrir ce qui se passe aujourd'hui sur Condé!!!!

                                                                  Le Syndicat Force Ouvrière


                                                                  Fait à Condé le 24 Juillet 2012
 

mercredi 18 juillet 2012

C’est la même chanson depuis 50 ans


AMIANTE SUR LE SITE
ACTE III
Voilà qu’aujourd’hui, nous apprenons par mail, qu’un prélèvement (labo contrôle mélanges), réalisé le 16 au 17 juillet, par EDP, présente plusieurs fibres d’amiante (Chrysotile). A ce jour, à 14h17, les membres FO ont essayé de joindre la Direction pour avoir quelques explications sur ce prélèvement… en vain, ils brillent par leur absence!!!!
Comment la Direction peut dire quelle met tout en place pour garantir la santé des salariés sur leur poste de travail, quand on observe la présence de fibres d’amiante, certainement depuis plusieurs années.
A ce jour, la Direction défend, bec et ongle, que les prélèvements positifs de mai sont le résultat d’actes de sabotage !!!!!
WANTED : Si vous apercevez un « oiseau » que recherche la Direction veuillez vous adresser à qui de droit !
La Direction va-t-elle une fois de plus changer de laboratoire pour analyser les échantillons ?, la question mérite d’être posée !!!!!!
Vendredi, la Direction accueille les bras ouverts, dans un esprit de conciliation avec le Flan Flan habituel la DIRRECTE et l’inspection du travail pour la mise en demeure que la Direction a beaucoup mais beaucoup de mal à comprendre.
Elle semble prendre à la légère la problématique amiante si importante pour nous !!!!
Les élus FO au CHSCT
Le 18 juillet 2012

mardi 17 juillet 2012

FO tenait par ce tract à remercier toutes les personnes qui nous ont apportées leur aide et leur soutien. Bien évidement, il n'y a pas d'ordre dans ces remerciements mais il fallait bien un premier et un dernier ; mais nous mettons tout le monde au même niveau:

- Remerciements aux salariés qui nous ont soutenus depuis le début et qui n'ont rien lâchés malgré les difficultés.

- Remerciements au cabinet Syndex et notre avocate B.Bursztein qui nous ont apportés leurs analyses et qui sans eux nous n'étions rien dans cette procédure.

- Remerciements aux élus locaux: Mrs Tourret, Allizard, Cousin, Beauvais et le conseil municipal de Condé ainsi qu’à ses agents administratifs ; qui sont à nos côtés depuis le début mais pour qui le travail n'est pas fini car nous comptons sur eux sur la ré industrialisation du site et la reconnaissance du site amianté jusqu'à la fermeture.

- Remerciements aux habitants de Condé et des environs, des commerçants, des anciens salariés d'Honeywell pour leur soutien et leur présence lors des différents rassemblements.

- Remerciements à A. Montebourg d’être venu personnellement sur le site même si on s’impatiente sur la suite (table ronde ministère) !!!

- Remerciements au préfet et toutes les personnes qui ont participés aux tables rondes même si la aussi nous avons encore besoin d'eux dans les deux dossiers que sont la ré industrialisation et la reconnaissance du site avec l'amiante.

- Remerciements à JC Mailly, la fédération et confédération FO avec un merci tout particulier à F.Homez, N.Cappart et M.Beaugars (le secrétaire de l'UD de Caen) et les membres du bureau FO pour leur présence à nos côtés depuis le début.

- Remerciements à Nikö Vega et son groupe pour leur chanson, le clip, le concert, ainsi que Cathy Dujardin de Condé Services à la Personne et la troupe de théâtre Vanikoro , ainsi que CAP CONDE via Lionel Auzou et Gomez Mario d’avoir donner de leurs temps pour nous et pour la partie du bénéfice reversé au CCAS qui servira au soutien des salariés Honeywell en difficulté

- Remerciements à la presse : Orne Combattante, Ouest France, France 3, France bleue, Vire FM, Usine Nouvelle et Le Monde.

« Je profite en piquant le clavier de l'ordinateur au collectif FO pour remercier à titre personnel les élus FO qui n'ont jamais rien lâchés, ont été de tous les combats, n'ont jamais flanchés dans les négociations, ont toujours travaillés pour le collectif et non leur cas personnel et je vous avoue qu'en tant que secrétaire du syndicat FO, cela restera l'une de mes plus grandes fiertés personnelles. Bravo et respect à vous, vous pouvez toutes et tous être fiers de vous et marchez la tête haute dans l'usine.
Signé: O.Gaugain: secrétaire du syndicat FO et très très fier fier des membres FO »

Maintenant des remerciements ne vont pas sans les cartons rouges car la aussi il y en a à distribuer.

Tout d'abord, honte à Honeywell et ceux qui les représentent pour avoir décidé de fermer Condé juste par stratégie en ayant en point de mire que le fric le fric et le fric sans penser au drame humain.

Honte aussi à ceux qui ont été à un moment de leur vie professionnelle responsable à haut niveau du site car par leur ingérence et leur incompétence, ils ont participés au naufrage de Condé.

Honte à ceux qui sont restés bien sagement planqués dans l'ombre de ceux qui se sont battus pour avoir les propositions financières qu'il y a aujourd'hui.

Honte à ceux qui ont et collaborent encore pour les transferts de plaquettes en Chine, Roumanie, Galfer ou ailleurs car sans cette collaboration le transfert aurait été plus difficile voir impossible.

FO aurait bien aimé que ces personnes finissent devant la justice mais bon, nous avons toujours suivis et respectés la majorité du personnel donc les propositions ont été signées !!

Le Syndicat Force Ouvrière

Fait à Condé le 17 Juillet 2012

AVIS AU PERSONNEL

Suivant les accords conclus avec le CE et les organisations syndicales, la date du 16 juillet 2012 marque le point de départ de la période dite de « volontariat » ainsi que celle du démarrage des activités de la cellule de reclassement animée par le cabinet Analyse et Action.

La cellule montera graduellement en puissance selon le schéma suivant :
1. Visite sur le site
Deux consultants d’Analyse & Action seront présents sur le site les 23 et 26 juillet 2012, de 9:00 à 17:00.
Pendant ces deux journées, les consultants se tiendront à la disposition des salariés du site qui souhaiteraient obtenir rapidement et avant leur départ en vacance des premières informations relatives à leurs projets de repositionnement professionnel.

Les salariés intéressés par une telle consultation sont priés de se faire connaître auprès de Pierrette Maurice qui leur fixera un RV d’entretien par tranche de 45 minutes.

2. Brochure explicative sur les mesures sociales d’accompagnement contenues dans le PSE
Une brochure détaillant les principales mesures contenues dans le PSE et expliquant leurs modalités de fonctionnement sera communiquée à l’ensemble du personnel du site avant les départs en vacance.
Cette brochure sera accompagnée d’une note d’information expliquant le rôle de la cellule de reclassement animée par le Cabinet Analyse et Action, les objectifs qui lui sont assignés ainsi que ses principes de fonctionnement.

3. Permanence téléphonique
Une permanence téléphonique animée par des consultants d’Analyse & Action sera mise en place à compter du 24 juillet et fonctionnera jusqu’à la mise en place physique et permanente sur le site de l’équipe dédiée à la cellule de reclassement, du lundi au vendredi inclus, de 9:00 à 12:00 et de 14:00 à 17:00.

Cette permanence téléphonique se fixe 2 objectifs :
-fournir directement aux salariés qui en font la demande une réponse ponctuelle aux questions qu’ils se posent concernant leur reclassement
-prendre date pour un RV à leur retour
Le numéro d’appel sera communiqué dans les prochains jours.

4. Mise en place effective de la cellule
En fonction de la bonne exécution des travaux d’aménagement des locaux dédiés aux équipe d’Analyse et Action, il est prévu que les consultants prennent possession de l’espace ECM avant la fin du mois d’août.

5. Information collective
Dès la mise en place effective de l’espace ECM, des séances d’information collective seront organisées par les consultants d’Analyse et Action, destinées à l’ensemble du personnel par petits groupes.
Dans l’attente de la mise en place de ces différents dispositifs et pour toute information complémentaire, les salariés le souhaitant peuvent toujours s’adresser à Pierrette Maurice ou François Serizay.

Depuis notre dernière communication du 3 juillet, nous avons poursuivi au rythme habituel quotidien notre campagne de prélèvement d’air ambiant dans les ateliers « mélanges » et
« FAT ».
La totalité des résultats des analyses effectuées dans ces 2 ateliers s’est de nouveau révélée négative. Aucune présence de fibre, a été mise en évidence.

La Direction

lundi 16 juillet 2012

RESULTATS DU SONDAGE


Suite aux dernières propositions de la Direction, une présentation de celles-ci vous a été faite dans la plus grande transparence et neutralité possible.
Ensuite comme convenu, un sondage individuel a été fait afin d'abord de répondre à vos questions sur le détail des propositions et pour ensuite recueillir votre avis individuel et surtout en toute confidentialité.
Le sondage donne le résultat suivant:
pour: 79,55 % soit 214 personnes
contre: 15,99% soit 43 personnes
avis partagé: 4,46 % soit 12 personnes


Suite à ce sondage, nous avons évidement suivi le choix de la majorité et les propositions faites par la Direction ont été signés.
Nous pensons que nous n'avons pas à rougir de celles-ci même si bien évidement nous les trouvons insuffisantes par rapport au préjudice subit et surtout (et cela restera un énorme regret), il y a trop d'écart entre ceux qui auront le mini et ceux qui vont se taper la galette.
Effectivement, n'oublions pas que nous sommes virés par Honeywell et que nous aurions préférés garder nos emplois, ce qui aurait été possible si Honeywell l'avait vraiment voulu car si on regarde bien, la fermeture de Condé, la revitalisation, le désamiantage du site, la dépollution etc etc  et l'ouverture du site en Roumanie vont couter au moins 120 millions d'euros alors qu'avec seulement un quart de cette somme investie sur Condé, on repartait pour de belles années industrielles:

Quelle honte de la part d'Honeywell et surtout quel gâchis humain !!!!

Quand aux sommes d'argent qui seront alloués aux salariés, elle ne représente qu'environ 3 ans à 4 ans de salaire soit pas grand chose pour ceux qui ont des crédits et surtout encore 30 ans de vie professionnelle devant eux ; surtout que ceux qui auront le moins seront ceux qui auront le plus de difficultés à retrouver du boulot !!
FO rappelle aussi qu'en même temps qu'une grosse partie du personnel devra se contenter d'environ 55 à 90000 € selon l'ancienneté, certains se taperons entre 180 et pas loin des 300 000 €; ce que nous trouvons indécent, écœurant et lamentable!!!
C'est d'autant plus dégueulasse que pour certaines de ces personnes, elles ont participées au naufrage du site par leur incompétence ou par leur étroite collaboration avec l'ennemi et surtout contre les salariés de Condé. Nous espérons seulement que ces personnes sauront faire un don envers l'association (CCAS) chargé entre autre d'aider les salariés d'Honeywell en difficulté afin de se racheter un peu devant cette énorme injustice !!!!

FO ne se permettra pas de juger ou commenter le résultat du sondage car pour être honnête, nous comprenons les personnes qui ont souhaités le oui, le non, ou ne savait pas quoi répondre car il est clair qu'aujourd'hui le personnel avait besoin de sécuriser au minimum l'après juin 2013, d'autres ont des projets extérieurs ou sont tout simplement usés moralement. Nous comprenons aussi ceux qui sont depuis le début dans la lutte et qui aurait aimé emmener la procédure au bout !! Et ceux qui sont mitigé entre ces deux positions !!!
 
Maintenant par ce choix, il est clair qu'une page se tourne mais le combat n'est pas fini car il nous en reste encore deux et qui sont très importants :
- la
ré industrialisation car Honeywell doit assumer ses responsabilités et retrouver un maximum d'emplois pour ses salariés de Condé.
-
La reconnaissance du site pour avoir été exposé à l'amiante non pas jusqu'au 1er Janvier 1997 mais bien jusqu'à la fermeture du site.

Nous vous tiendrons bien évidement au courant des avancées sur ces deux dossiers
 
                                                                                   Le Syndicat Force Ouvrière

                                                                                   Fait à Condé le 16 Juillet 2012



Honeywell : un accord signé entre la direction et les syndicats - Condé-sur-Noireau

http://www.ouest-france.fr/actu/actuLocale_-Honeywell-un-accord-signe-entre-la-direction-et-les-syndicats-_14174-avd-20120714-63244498_actuLocale.Htm

samedi 14 juillet 2012
Un accord trouvé
Après plusieurs mois de négociations, la direction d'Honeywell et les représentants du personnel ont trouvé hier matin un terrain d'entente concernant le Plan de sauvegarde de l'emploi (PSE). L'usine condéenne fermera définitivement ses portes le 30 juin 2013. 323 salariés sont concernés par la fermeture du site.
« C'est un accord équilibré, avec des gestes significatifs, qui a été signé », souligne François Serizay, directeur des affaires sociales d'Honeywell. Le représentant de la direction de l'entreprise ajoute que « les deux parties ont fait un bon chemin pour se rapprocher et trouver un compromis : c'est un excellent accord. »
Du côté de Force ouvrière, le syndicat majoritaire de l'usine, on fait grise mine. « C'est pour nous une journée noire, lâche Olivier Gaugain. On a signé cet accord suite à un sondage réalisé auprès du personnel. On a suivi le choix des salariés. » Le syndicaliste « comprend que les salariés soient rassurés, mais les compensations sont inférieures aux préjudices subis. Pour autant, nous n'avons pas à rougir du contenu de cet accord. »
Les compensations financières
Au coeur des négociations : les compensations financières et le reclassement des salariés. Du côté des compensations financières, Olivier Gaugain annonce « 2 900 € par année d'ancienneté, avec une base de 21 000 € ». Avec un plancher de 40 000 € et un plafond de 100 000 €, pour la partie « ancienneté ». A cela s'ajoutent les indemnités conventionnelles de licenciements, « régies par la loi ».
Le syndicaliste FO dénonce la stratégie adoptée par Honeywell. « On a estimé que le PSE coûtera 100 millions d'euros à l'entreprise. Avec un tiers de cette somme, on aurait pu relancer les investissements nécessaires pour faire refonctionner le site. »
Le reclassement des salariés
Ce deuxième volet inquiète également les syndicats. « Le constat est simple : il n'y a pas d'emplois sur la région », résume Olivier Gaugain. Le directeur des affaires sociales d'Honeywell annonce quant à lui « la mise en place d'une cellule de reclassement ». Elle pourrait être opérationnelle dès le 20 août.
La réindustrialisation du site
« C'est un autre processus qui s'étale sur plus de temps », précise François Serizay, qui entend « poursuivre les actions de réindustrialisation engagées ». Sur ce point, « la lutte continue », selon Olivier Gaugain. « Il faut mettre la pression sur ce dossier de la réindustrialisation. »
L'abandon des poursuites judiciaires
Le comité d'entreprise avait lancé une procédure auprès du tribunal de grande instance de Caen pour dénoncer le PSE. Une action qui s'était traduite par une audience au tribunal le 2 juillet. La signature de l'accord entraîne l'abandon de ces actions judiciaires.
Pierre-Laurent PIZY.

vendredi 13 juillet 2012

Suite au sondage effectué auprès des salariés présent, le CE a voté favorablement pour la signature du PSE et a voté défavorablement aux arguments avancés par la direction sur le livre 2 concernant la fermeture de notre usine.
consultées: 269
favorable: 214
défavorable: 43
sans avis: 12

Un livret explicatif sera publier prochainement...
Note de Service
Condé, le 13 juillet 2012

Note d’Information au Personnel

Direction et organisations syndicales sont parvenues à un accord portant à la fois sur la procédure d’information/consultation des représentants du personnel au titre des Livres II et I du Code du travail et sur le contenu du PSE et des mesures sociales ’accompagnement.
Cet accord a été entériné lors de la réunion extraordinaire du CE qui s’est tenue aujourd’hui.

1. Accord sur la procédure d’information/consultation
La réunion extraordinaire du CE du 13 juillet clôture la procédure d’information/consultation du CE au titre des Livres II et I du Code du travail.
Les parties sont convenues d’achever la procédure de consultation du CHSCT le 27 juillet.

2. Calendrier de mise en oeuvre
‐ Du 16 juillet 2012 au 15 mai 2013 : phase des départs volontaires et, jusqu’au 30 juin 2013, des reclassements internes.
‐ A compter du 1er juillet 2013 : notification des licenciements pour motif économique pour les salariés pour lesquels une alternative n’aurait pu être trouvée pendant les phases des départs volontaires et de mobilité interne.

3. Mesures sociales d’accompagnement Par rapport au projet initial, le PSE objet de nos accords intègre des avancées substantielles résultant des négociations menées avec les organisations syndicales et de la concertation avec le CE.
Les principales dispositions du PSE figurent dans le document de synthèse en annexe.
Le texte complet du PSE sera communiqué aux salariés qui en feront la demande.

4. Fin des contentieux
En contrepartie des avancées obtenues, le CE et les organisations syndicales renoncent à tout contentieux contre le projet, et renoncent notamment à l’action actuellement en cours devant le Tribunal de grande instance de Caen.

Personne ne peut certes se réjouir de la perspective confirmée de l’arrêt des opérations industrielles sur le site de Condé le 30 juin 2013. Néanmoins, il faut reconnaître que l’accord conclu est équilibré, honorable et les mesures qu’il contient significatives. Il crée les conditions d’une juste compensation de la perte d’emploi et doit permettre aux mesures de reclassement de produire tous leurs effets.

La Direction tient à saluer ici le sens des responsabilités tout à fait notable dont ont fait preuve les organisations syndicales et le CE, en particulier à l’occasion des derniers rounds de négociation.
Dans un climat que nous espérons désormais apaisé et dans le cadre des engagements pris et confirmés, nous souhaitons maintenant nous consacrer pleinement à la mise en oeuvre des dispositifs de reclassement, tout en continuant à honorer les commandes de nos clients.

Concernant le reclassement, le Cabinet Analyse & Action se prépare pour un démarrage de la cellule de reclassement sur le site dans le courant de la troisième semaine d’août et envisage la mise en place d’une permanence téléphonique pendant la période de fermeture de l’usine pour congés. Les détails seront communiqués aux salariés avant le 27 juillet.
Dans le même temps, nous poursuivons avec détermination les actions de réindustrialisation engagées.

La Direction

jeudi 5 juillet 2012

JE NE VOUS MENTIRAIS   JAMAIS !!!!!
FO tenait par ce tract apporter une explication sur les propos émis 
par Mr Serizay dans la presse (vous savez le monsieur ‘je ne vous mentirais jamais’ !!!).
Effectivement, à la sortie de l’audience lundi à Caen, celui-ci s’est empressé
 de faire de la désinformation  en sortant une phrase de son contexte comme à
 son habitude !!! .
FO précise que les propos de Mr Serizay sont une fois plus mensongers, 
hors propos et surtout provocateurs et indécents vis-à-vis du personnel de Condé.
Mr Serizay a en effet colporté dans les médias qu’il était reconnu de tous que 
l’argument économique n’était contesté par personne !!!
FAUX, FAUX et faux. L’argument économique n’avait pas à être mis en 
évidence lors de l’audience non pas car il n’existe pas, mais seulement parce 
que l’objet de la contestation du PSE par le CE est le manque de sincérité et 
loyauté d’Honeywell ainsi que la non remise au cabinet Syndex des documents 
demandés !!!
Par conséquent, il n’était pas de mise d’aller sur l’argumentation économique 
mais bien seulement sur les demandes initiales.
FO n’en veut même pas à Mr Serizay car nous comprenons l’aigreur dans ces 
propos que peut avoir cette personne.
Effectivement, si nous faisons le bilan de la prestation personnelle de celui-ci,
 il est aisé de constater que celle-ci est un échec total car rien n’a avancé depuis 
l’annonce de la fermeture du site annoncé le 19 Octobre 2011.
Pire encore, celui-ci a subit un gros camouflet de la part de nos dirigeants au 
niveau monde car ceux-ci ont souhaités une réunion de négociation avec les 
organisations syndicales avec la présence de Mr Odent (DRH monde TS) et 
Mr Ruffatto qui remplace Mr Palma dans l’organigramme Honeywell.
Donc on peut comprendre que cette décision qui met clairement Mr Serisay de 
côté fait qu’il doit être touché psychologiquement et nous mettons par conséquent 
ces propos dans la presse sur la déception et l’aigreur !!!! Manquerait plus, qu’en plus, 
qu’un accord soit trouvé le 11 Juillet et ce serait le comble mais que Mr Serisay se 
rassure, nous ne croyons plus au père Noël depuis longtemps surtout au père Noël 
Honeywell qui est plutôt le père fouettard  !!!!!
FO profite de ce tract pour annoncer clairement la couleur pour la réunion de 
négociation du 10 et 11 Juillet 2012.
Effectivement, FO est et restera dans la négociation mais il est hors de question 
d’accepter un accord à ras les pâquerettes et qui surtout fera partir nos collègues 
avec quelques euros pendant que d’autres toucheraient 200 000 € voir plus !!!!
Enfin, hier nous étions au Comité Européen restreint et ce qui en ressort est que nos 
collègues allemands et espagnols ont bien compris qu’après la fermeture du site de 
Condé (si fermeture il y a), ce sera à leur tour de subir la politique implacable 
d’Honeywell !!!
Des actions auront lieu au niveau Europe si aucun accord n’est trouvé entre 
Honeywell et Condé dans les prochains jours !!!
FO salut la solidarité qui est en train de se mettre en place et qui devrait annoncer 
la couleur rapidement !!

                                                             Le Syndicat Force Ouvrière

                                                             Fait à Condé le 5 Juillet 2012

mardi 3 juillet 2012

Belle mobilisation



FO tenait par ce tract souligné la belle mobilisation hier lors de l'audience au tribunal de Caen pour la dénonciation du PSE.

Effectivement, environ 150 personnes ont fait le déplacement, ce qui est une belle performance même si pour que ce soit une réussite totale, c'est 323 personnes qui auraient du être présentes !!!!

Il est inutile de rappeler l'importance que cette mobilisation aura autant dans la suite de la procédure comme pour la prochaine réunion de négociation organisé par Honeywell le 10 et 11 Juillet.

Pour info, une délégation sera reçu ce jour et demain lors d'un comité restreint du Comité Européen à Bruxelles.

La prochaine grande étape aura lieu le 10 et 11 Juillet où seront présents Mrs Ruffatto (remplaçant d'A. Palma) ainsi que Mr Odent (vice président RH Europe), même si malheureusement nous n'attendons plus grand chose de la part d’Honeywell ; mais il est de notre devoir d'accepter de 'négocier' lorsqu'Honeywell programme une réunion de négociation !!!

Enfin, FO remercie Mr Alain Tourret : député, Mr Allizard, Maires adjoints et les conseillers municipaux ainsi que Nikö Véga (chanteur du single sur Honeywell) d'avoir assister à cette audience où Honeywell a frappé encore un grand coup dans le mensonge et le mépris des 323 salariés de Condé!!!!




Fait à condé le 03 juillet 2012
Le syndicat FO

Note de Service


Condé, le 3 juillet 2012

Note d’Information au Personnel

L'audience du TGI de Caen s'est tenue hier après-midi.
Les parties, respectivement le Comité d'Entreprise HMF et son expert-comptable le Cabinet Syndex, représentés conjointement par leur avocate et la société HMF représentée par leurs avocats, ont pu présenter leurs conclusions. L’avocat de la Direction a notamment pu confirmer qu’au regard des volumes qu’il est envisagé de produire en Roumanie et en l’absence de transfert de tout équipement ou machine, l’accusation de délocalisation ne tenait pas et que c’était bien les difficultés économiques de la Division et du site qui étaient la cause première du projet.
L'affaire a été mise en délibéré au 24 septembre 2012.
Dans ce contexte, la Direction réitère ici sa volonté de dialogue pour que chaque salarié puisse réfléchir au plus vite de manière concrète à son avenir.
La Direction