Consultations de pages de la semaine précédente

jeudi 31 mai 2012

PROCEDURE DENONCIATION DU PSE


FO tenait par ce tract faire un point sur la procédure en cours.
Effectivement, ce matin, le CE a fait un point avec l’avocate du CE et le cabinet Syndex sur la procédure en cours.

L’assignation devant le TGI de Caen se fera dans les prochains jours et une audience devrait surement avoir lieu courant juin. D’ailleurs ce jour la, il faudra que tout le personnel se mobilise lors de cette audience et se sente concerné !!!!!
Une décision du tribunal pourrait être donnée 3 à 4 semaines après (surement en juillet)

Si après cette décision il y a appel, il y aurait une nouvelle audience surement en Octobre avec un arrêt final à la fin de l’année.
Cette procédure se passera de cette manière si cela est rapide mais quoiqu’il arrive cela sera terminé au plus tard lors du 1er semestre 2013 !!!

FO rappelle que nous sommes, malgré cette procédure en cours, toujours ouvert au dialogue et que les contres propositions demandées par la Direction ont été remises il y a maintenant plusieurs jours ; donc si la situation est bloquée à ce jour, cela vient exclusivement de la Direction !!!!

Le Syndicat Force Ouvrière

Fait à Condé le 31 Mai 2013

IRRESPONSABLES !!!



Ce jour avait lieu la réunion mensuelle avec le cabinet Alterhégo (cabinet chargé par la Direction pour les risques psycho-sociaux) pour nous faire le bilan sur le mois de Mai.
- 7 permanences ont eu lieu en Mai dont 2 jusqu’à minuit (pour FO, cela est très peu vu la situation !!!)
- 18 entretiens de soutien psychologique.
- 6 nouvelles personnes sont venues solliciter l’EEE
- 5 nouvelles personnes ont été signalées comme n’allant pas bien auprès d’Alterhégo.

Alterhégo constate une baisse globale en Mai du fait de la prise des congés et des arrêts de travail qui augmentent !!!
Depuis l’annonce de fermeture, 183 entretiens de soutien psychologique ont eu lieu et Alterhégo constate que le numéro vert ainsi que le mail sont de plus en plus sollicités par les salariés.
Alterhégo écrit que « la colère éprouvée devient pour certains une forme de chagrin, de tristesse, de déception qui peut entrainer un état dépressif ou le risque de ‘passage à l’acte’ est majoré (tentative de suicide, suicide ou violence contre autrui »
Alterhégo constate l’augmentation des problèmes conjugaux, des troubles du sommeil, des tendances agressives, des impacts sur la santé, des conduites additives et des difficultés financières (endettement et surendettement)

Pour FO, les seuls coupables de cette situation sont Honeywell et le comportement de la Direction locale qui en ne cessant de souffler le chaud et froid auprès des salariés ne font que de nous couler tous un peu plus chaque jour !!!

Pour FO, tant que la Direction ne se mettra pas autour d’une table avec des propositions à la hauteur du préjudice subi par les salariés, l’état psychologique va encore se dégrader et nous craignons qu’une personne passe malheureusement à ‘l’acte’.
Pour info, les contres propositions demandées par la Direction sont faites depuis un moment donc le blocage qui a lieu en ce moment n’est que de leur fait !!!!

Enfin, FO trouve lamentable l’attitude de notre Direction qui malgré l’importance du risque évoqué en réunion (suicide potentiel de certaines personnes sur le site), n’a eu pour réponse que du mutisme ou pire de l’arrogance, ce que bien évidement nous condamnons.

Pour info, ce tract sera envoyé aux médias et élus locaux car il est intolérable qu’Honeywell continue de jouer le pourrissement au risque de faire des victimes seulement parce que 323 salariés n’acceptent pas d’être virés comme des chiens !!!

Le Syndicat Force Ouvrière

Fait à Condé le 31 Mai 2012
**********************************************************************

triste réalité un certain 19 octobre.. 2009 chez nos collègues de Thaon

http://www.dailymotion.com/video/xawcp7_le-travail-tue_news

mercredi 30 mai 2012

Passage "normalement" dans France 3 région ce soir !

Compte rendu du CE extra du 30 Mai 2012



Ce jour avait lieu un CE extra concernant le besoin de produire 15000 plq par jour en Juin et 16000 en Juillet en petit A7 OE, Honeywell a la volonté de livrer 100% du A7 OE, alors que nous n’avons que 4 jours de stock, donc PSA va commander 35000 plaquettes à la concurrence.

La direction estime que le niveau actuel est inacceptable et que depuis 5 semaines le niveau a chuté de manière dramatique et envisage de prendre des dispositions sur quelques comportements inacceptables (qui sème le vent récolte la tempête, et tout cela est le résultat des propositions inacceptables d’Honeywell et qui pourtant devaient être exemplaires)

Ensuite avait lieu un CE pour présenter les solutions « trouvées » par BPI (le cabinet de ré industrialisation)
A ce jour toujours rien de concret, ce qui nous conforte d’avoir pris la décision d’aller au tribunal, car avec BPI, il sera bien difficile, voir impossible de trouver du travail pour tous dans la région.

Pour FO, la priorité reste toujours la même , à savoir ,la santé psychologique de nos collègues, donc nous n’accepterons pas que des sanctions soient prises envers des personnes fragilisées.
Le syndicat FO
fait à condé le 30 Mai 2012

mercredi 23 mai 2012

 
J-30 pour le concert au Royal à Condé sur Noireau.
Concert organisé par CAP CONDE et la VILLE de CONDE SUR NOIREAU. 6 euros, 1 euro reversés au fond de solidarité HONEYWELL et 1 euro à HANDY RARE ET POLY.
On partagera l'affiche avec INDRA. Je rappelle aussi que ce sera pour moi un one shot, autrement dit si vous voulez nous revoir aprés faudra attendre un bout de temps ;)

Explications données au CCE sur l'annulation de la réunion de Bruxelles



Cette semaine devait se tenir la réunion plénière du comité européen à Bruxelles.

La réunion a été annulée par Nuria Lorenzo sur décision de Mark Paulek et probablement Ed Bocik.

Cette décision a été prise en raison du trouble à la sécurité qu’auraient pu causer nos camarades de Condé, souhaitant se faire entendre de la direction européenne au sujet de la fermeture de leur site.

Rappel des faits :

Le 19 octobre 2011, Honeywell a informé le Comité de Coordination et les employés de FM en Europe de son projet d’ouverture d’un nouveau site de production Friction en Roumanie.

Au cours de la même réunion, les employés de Condé et le Comité de Coordination ont été informés de la fermeture du site de Condé en conséquence.

Depuis lors, les Représentants des employés de Condé ont essayé de trouver un accord avec la Direction d’Honeywell, sans succès.

Des manifestations ont eu lieu à Condé avec un large soutien des citoyens et des autorités locales, ainsi qu’au niveau national.

Les employés de Condé ont décidé de se rendre à Bruxelles pour être entendu par la Direction Européenne et demander aussi le soutien des Représentants du Comité Européen.

Le Président du Comité, Mark Paulek a demandé au Comité de Coordination d’intervenir et de convaincre leurs collègues de Condé de rester à la maison.

Cette demande a été refusée, car nous considérons que les travailleurs ont le droit de manifester y compris au niveau européen.

Nous considérions, et nous persistons à considérer, qu’il n’y a pas de problème de sécurité et de ce fait aucune raison d’annuler la réunion plénière. La seule demande des salariés de Condé était d’avoir une chance de rencontrer la Direction Européenne et lui parler.

Leur idée consistait en ce qu’une délégation de deux membres par O.S. (soit 6 délégués) voulait partager leur inquiétude avec la Direction Européenne pendant que les autres manifestants attendaient hors de l’hôtel.

Evidemment cette demande n’a pas été écoutée mais a servi de prétexte pour annuler la réunion.

De ce fait et sans le consentement des membres du Comité de Coordination, la Direction Européenne a annulé notre réunion pour « raison de sécurité ».

Nous, Comité de Coordination, nous pensons que cette décision est en violation de l’Accord du Comité Européen d’Honeywell et nous pourrions être amenés à saisir formellement le juge pour cette violation de l’accord.

Nous avons aussi observé une dégradation générale de nos droits à l’information et à la consultation au niveau européen durant les dernières années qui nous inquiète fortement.

Nous discuterons de ces points lors de notre réunion plénière, bien que nous ne sachions pas quand celle-ci aura lieu.

Nous vous tiendrons au courant, vous pouvez nous contacter si vous avez des questions.

N’hésitez pas à partager cette information avec vos Organisations Syndicales, Comité d’Entreprise ou d’Etablissement et employés.

En soutien à nos camarades de Condé,

Hasta la victoria siempre

Projet Condé: commentaires de la direction


DELIBERATION



La direction a pris l’initiative de convoquer la réunion de ce jour en vue de poursuivre la réunion du 16 mars 2012 qui avait été suspendue d’un commun accord, dans la mesure où le cabinet SYNDEX n’avait pas reçu l’ensemble des informations permettant la présentation d’analyses complètes.

Le cabinet SYNDEX a remis un rapport complémentaire qui, en dépit des termes de l’ordre du jour de la réunion rédigé par le président, ne constitue pas davantage un rapport définitif puisque l’expert comptable rappelle, en introduction, les données qui lui font encore défaut.

Le CE remercie le cabinet SYNDEX pour la présentation de ses travaux, mais regrette vivement que la direction ne lui ait pas transmis loyalement l’ensemble des informations réclamées, privant ainsi les représentants du personnel des analyses complètes de son expert comptable.

Le comité d’entreprise n’entend pas se contenter de rapports d’étape successifs, compte tenu de la gravité des conséquences de la décision du groupe sur l’existence du site et la situation de ses salariés.

L’absence de rapport complet ne permet pas de considérer que la réunion de ce jour constitue la deuxième réunion de la procédure.
Le CE invite la direction à coopérer loyalement au déroulement de l’expertise et à transmettre à son expert comptable l’ensemble des informations qui font encore défaut.

Par ailleurs, le cabinet SYNDEX met en évidence que, contrairement à la teneur du document d’information remis aux représentants du personnel, la décision de fermeture du site de Condé a été prise de longue date et se trouve directement liée à l’ouverture de sites de production en Europe de l’Est, plus précisément en Roumanie, qui n’est pas même évoquée dans l’information remise au CE.

Le document intitulé « Project Conde », jusque là accessible à tous sur l’intranet, en est l’illustration flagrante et confirme la déloyauté de la direction qui persiste à affirmer que la fermeture de Condé constituerait un projet autonome.

La volonté de la direction de minimiser l’importance de ce document, qu’elle qualifie de document de travail et retire pourtant de l’intranet, et d’interdire au cabinet SYNDEX d’en tenir compte dans ses analyses confirme, si besoin en était, l’importance de ce document qui fait le lien direct entre la
fermeture de Condé et l’ouverture d’une usine en Roumanie.
Le manque d’anticipation et le caractère volontairement tronqué de l’information caractérisent une consultation déloyale qui doit être sanctionnée.

C’est pourquoi le CE charge son secrétaire de saisir en son nom les juridictions compétentes, en référé comme au fond, en vue de :
- faire enjoindre à la direction de compléter l’information du cabinet SYNDEX et faire suspendre la procédure de consultation tant que le cabinet d’expertise n’aura pas reçu les données lui permettant de présenter un rapport définitif,

- faire constater que le caractère tronqué de l’information remise au CE, tant au regard de l’absence d’anticipation que de l’absence d’évocation de l’ouverture de sites de production en Roumanie
traduit une déloyauté du processus de consultation, qui est de ce fait entaché de nullité, - en faire tirer toutes les conséquences sur la procédure de consultation en cours et sur la mise en oeuvre de la décision du groupe de fermer le site, - autant que de besoin, faire suspendre le processus de consultation en cours et la mise en oeuvre du projet par la juridiction des référés dans l’attente d’une décision au fond.

Réunion officielle n°2 livre 1 en présence de Syndex (reprise de la réunion du 16 mars)


Syndex a présenté un rapport complémentaire concernant les livres 1 & 2.

Du fait d’informations toujours manquantes, il n’est pas considéré comme définitif par Syndex.

La Direction a contesté les conclusions du rapport Syndex.

A notre demande, le document « projet Condé » a été commenté par la Direction ; elle considère ce document comme étant un document de travail non validé. Elle a demandé à Syndex de ne pas en tenir compte dans son rapport. (cf en PJ la réponse d’Honeywell sur ce sujet). Leur pitoyable tentative d’explications n’a convaincu personne !

Ce document important à nos yeux confirme les conclusions de Syndex : délocalisation, lien avec la Roumanie, projet visant à augmenter la profitabilité du groupe, projet de longue date...

Le secrétaire du CE a lu la délibération en pièce jointe, et le CE l’a voté à l’unanimité.

De ce fait, deux procédures vont être lancées : l’une pour obtenir les informations manquantes et l’autre pour constater le manque de loyauté et de sincérité de l’information transmise par Honeywell dans le cadre du PSE.

Nous travaillerons dès demain avec l’avocate du CE pour la mise en œuvre de ces procédures. Nous vous tiendrons informés de leur avancement.

Autre point important : nous relançons en parallèle l’organisation d’un Table Ronde avec le nouveau ministre du « Redressement Productif » Arnaud Montebourg, afin entre autre de rappeler à Honeywell ses engagements en matière de réindustrialisation.

La CFE CGC, à votre disposition pour vos remarques, questions ou commentaires

COMPTE RENDU DE LA REUNION DU CE DU 22 MAI 2012

Ce jour avait lieu une réunion avec la Direction pour la remise du rapport de Syndex.
Ce rapport n’est que complémentaire, Syndex et le CE n’ayant pas eu tous les documents !!!!
La Direction a une fois de plus manié la langue de bois et la provocation avec ‘talent’.

La Direction tient toujours les mêmes propos incohérents et tente de défendre l’indéfendable !!!!

La Direction s’est enlisée dans ces explications et continue de dire que l’ouverture d’un site en Roumanie n’a rien à voir avec la fermeture de Condé malgré un document officiel Honeywell prouvant le contraire !!!!!

Par conséquent, le CE a voté à l’unanimité la motion ci contre.
La procédure de dénonciation du PSE est par conséquent lancée !!!
Pour info, une contre proposition a été remise hier à la Direction sur le livre 1 par l’intersyndical comme demandé par la Direction.
FO trouve une fois de plus l’attitude de la Direction inacceptable et intolérable vu la situation où nous nous trouvons !!

La Direction avait promis d’être exemplaire alors qu’elle le prouve en s’engageant sur la ré industrialisation du site afin de sauver un maximum de nos emplois !!!!

La Direction va certainement continuer, voir accentuer les menaces, alors qu’elle oublie que la situation où nous sommes aujourd’hui ne résulte que de la politique désastreuse d’Honeywell car pour rappel, le groupe a distribué 4,4 milliards de dividende aux actionnaires lors des 4 dernières années tout en investissant quasiment rien pour Condé.

La Direction a fini la réunion par une nouvelle menace en disant « qu’elle espérait que les salariés n’en subiront pas les conséquences » alors que si des conséquences négatives arrivaient pour le personnel, ce serait bien du fait de la Direction !!!

FO rappelle qu’Honeywell a racheté un site qui gagnait de l’argent pour le transformé en site sinistré et en n’ayant aucune compassion pour les 323 salariés qui restent à ce jour !!!

Une demande de table ronde est en cours avec le nouveau gouvernement et devrait avoir lieu rapidement avec on espère la présence de PSA.

Le Syndicat Force Ouvrière

Fait à Condé le 22 Mai 2012

mardi 22 mai 2012

Note de Service


Condé, le 22 Mai 2012

Note d’Information au Personnel

La reprise de la 2ème réunion extraordinaire du CE qui s’est tenue ce jour nous a permis :
· d’examiner, en présence de 2 représentants du Cabinet SYNDEX, le rapport intermédiaire qu’ils nous avaient communiqué hier en fin de journée ;
· d’écouter leurs arguments et ceux du CE ;
· dans l’attente d’une analyse plus détaillée de notre part, d’y répondre sommairement.
Pour nous, cette discussion clôt la 2ème des 3 réunions prévues par le Code du travail dans le cadre du Livre I.

Le secrétaire du Comité d’Entreprise nous a ensuite fait lecture d’une motion qu’il a soumise au vote des élus.
En substance, mandat lui a été donné pour qu’il engage, à son initiative, une action auprès des tribunaux compétents visant à suspendre ou à remettre en cause la procédure de consultation engagée.

A ce stade, nous prenons acte de cette motion tout en ne préjugeant pas de la suite qui y sera éventuellement réservée.
En toute hypothèse, nous ne pensons pas que sa mise en oeuvre constitue, à terme, la solution la plus appropriée pour le personnel du site.

Par ailleurs, nous avons reçu hier du CE une « contre-proposition » sur les mesures sociales d’accompagnement du projet. Son contenu n’est malheureusement pas très différent de la proposition précédente et reste très éloignée de ce qui pourrait être envisagé de façon réaliste.

La Direction réitère néanmoins sa volonté de trouver une issue négociée avec le CE et les organisations syndicales pour permettre aux salariés d’anticiper les difficultés liées au projet de fermeture du site dont les difficultés économiques comme celles de la division FM ne peuvent être sérieusement contestées.

La Direction

Honeywell.. groupe exemplaire !!!

Notre chère direction, exemplaire, irréprochable ...

Suite à la visite fortuite de l'inspection du travail de Novembre 2011, nous apprenons 7 mois après que la direction a droit à un PV pour "TRAVAIL ILLÉGAL POUR FRAUDE AU DÉTACHEMENT ET MARCHANDAGE" concernant le recours à des prestations de détachement de salariés du groupe (contrôleur de gestion et chargé de surveillance).

BEL EXEMPLE de LOYAUTÉ et SINCÉRITÉ !!!!!!!

CE Extra du 22/05/2012

A L’UNANIMITE !!!

En fin de séance, une délibération a été lue par le secrétaire du CE afin d’engager deux procédures :

- Dénonciation du PSE (Manque de loyauté et de sincérité).

- Obtention de documents non remis par Honeywell au cabinet Syndex.

Cette délibération a été adoptée à l’unanimité par l’ensemble du CE.
Nous vous invitons à la lire et nous vous tiendrons au courant du calendrier de ces procédures.

Syndex à présenté son rapport complémentaire. Les nouvelles informations apportées par Syndex tendent à prouver encore un peu plus, qu’il s’agit bien d’un projet de délocalisation.

Syndex a demandé entre autres à la direction, un complément d’informations concernant le document retrouvé sur intranet intitulé « Project Condé ».

La Direction a renvoyé un courrier à Syndex leur demandant de ne pas faire apparaitre ce document compromettant. De ce fait, Syndex considère, qu’en dépit de ces informations, leur rapport reste incomplet.

A l’issue de la présentation du rapport de Syndex, tout comme la dernière fois, la Direction a remis en cause les arguments mis en avant par notre cabinet d’expertise et campe sur ces positions.

A la demande du CE, la Direction a essayé d’apporter tant bien que mal, des commentaires sur le document « Project Condé » dont voici quelques exemples histoire d’en rire:

- C’est un document de travail non validé par nos avocats.
- Ce document a été écrit à 6000 km d’ici, par un américain en dehors du projet ???
- Il n’y a pas de lien entre la fermeture de Condé et l’ouverture en Roumanie
- Les traductions ont mal été interprétées
- Il fallait comprendre Juin 2011 au lieu d’Octobre 2010 pour la mise en place de l’équipe projet.
- Le document est plein d’erreurs … etc

Ces explications ne sont vraiment pas crédibles. Une fois de plus la Direction fait preuve de malhonnêteté et de mépris envers les élus et à travers eux les salariés.

Nous devons dès maintenant nous focaliser sur l’obtention d’une nouvelle table ronde au ministère du redressement productif dirigé par Arnaud Montebourg afin de remettre Honeywell face à ses engagements de ré-industrialisation.

Les élus CE/DS CGT 22 Mai 2012

Note de Service
Condé, le 22 Mai 2012

Note d’Information au Personnel

Les niveaux de productivité constatés depuis quelques temps et notamment au cours des 2 dernières semaines s’établissent comme suit :
· Semaine 19 : NPPH 23,
· Semaine 20 : NPPH 15,7.

Ces niveaux sont inacceptables.

A date, nous constatons un retard de production de 465.000 plaquettes.
Lors de sa dernière visite, A.Palma avait attiré l’attention de tous sur les risques potentiels que pourrait entraîner la poursuite de cette situation.

Nos craintes viennent hélas de se matérialiser : lors de la réunion mensuelle du CE du 21 mai 2012, nous avons en effet dû annoncer que les productions suivantes :
· Gros A7 (OE),
· Petit A7 (OES).
seront basculées sur l’un de nos concurrents avec effet immédiat, et ce, jusqu’à nouvel ordre.

Cette mesure résulte de la crainte de voir le site dans l’incapacité de tenir ses
engagements. Le projet A7 constitue pour le Groupe PSA un élément majeur de sa
stratégie commerciale ; ne voulant pas courir le moindre risque, il a donc été décidé de retirer ces productions de Condé.

Confrontée à un désengagement potentiellement lourd de conséquences, la Direction
d’Honeywell en analyse les impacts industriels prévisibles, à court et moyen terme et
réfléchit aux alternatives envisageables.

La Direction
http://info.francetelevisions.fr/video-info/index-fr.php?id-video=cafe_HD_2245_Caen_soir3_210512_523_21052012194224_F3

à 4'15
http://www.ouest-france.fr/ofdernmin_-A-Conde-sur-Noireau-les-Honeywell-ecrivent-au-president-de-la-Republique_40771-2079176-pere-bno_filDMA.Htm
Note de Service
Condé, le 21 Mai 2012

Note d’Information au Personnel

Comme à chaque étape importante du projet sur lequel nous travaillons, nous avons rencontré environ 130 de nos salariés au cours des 4 RIP.
Ces réunions, qui ont donné lieu à des échanges verbaux souvent vigoureux, ont été l’occasion, pour les participants, d’exprimer leurs attentes, leurs frustrations et leurs craintes, pour la Direction, de faire un point sur la procédure en cours, d’expliquer sa position et de clarifier les étapes suivantes.

Pour ceux et celles qui n’ont pas eu la possibilité de participer à ces RIP, nous rappelons ici les messages clefs de la journée.

• Vos élus jouent leur rôle et nous le respectons. De notre côté, nous jouons le nôtre et nous en assumons la responsabilité.

• Le 10 mai dernier, nous avons mis sur la table une nouvelle offre. Elle n’est ni insultante ni provocatrice. Tout en tenant compte des objectifs respectifs assignés au PSE de Thaon (incitation au volontariat) et à celui de Condé (reclassement du personnel), notre dernière offre représente globalement celle faite à Thaon, avec des plus et des moins.

• Cette offre est sans doute perfectible, encore faut-il se retrouver pour aborder ensemble les moyens de l’améliorer et recevoir des partenaires sociaux une offre réaliste.

• De ce point de vue, la contre-proposition soumise par le CE voici quelques semaines n’est ni réaliste, ni réalisable (son coût est estimé à 100 millions d’Euros, soit 10 années de masse salariale !).

• Dans ce contexte, nous avons donc été amenés à prendre les décisions suivantes :
o Nous avons annoncé à SYNDEX que nous considérions leur avoir fourni, au cours des 7 derniers mois de nos échanges, suffisamment d’informations pour leur permettre de produire leur rapport final, en complément du rapport intermédiaire déjà communiqué ;
o Nous avons lancé une convocation pour reprendre le cours de la 2ème réunion obligatoire suspendue par le CE depuis le 16 mars et pour poursuivre et achever les consultations prévues par le Code du travail.

• Au terme de celles-ci (+/- 4 semaines), les dernières propositions de la Direction (Livre I) s’imposeront à tous, quelles qu’elles soient et sans autres négociation.

• Si, entre temps, nous devons être confrontés à un recours judiciaire visant à faire annuler le PSE, nous gèrerons cette situation. Personne, d’un côté comme de l’autre, ne peut préjuger de l’issue d’une telle initiative et de ses conséquences potentielles. Nous privilégierons toujours la négociation mais un recours empêcherait toute poursuite de celle-ci. Chacun doit en avoir bien conscience.

La Direction

vendredi 18 mai 2012

Avis aux salariés !!


Lundi, venez dans le hall du CE aux horaires qui vont être affichés !
Une conférence de presse aura lieu ensuite a l'ancien centre social route de Flers à 16h20. vous y êtes invités..

OPERATION BRUXELLES !!!

Par mesure de sécurité, suite à l'annonce de notre venue, ils annulent le comité européen !!!

Déplacement à Bruxelles..

Tous les élus sont les bienvenus, ainsi que la presse et toutes personnes n'acceptant pas cette délocalisation !
Inscription Lundi 21 Mai au 1er étage de la mairie de Condé sur Noireau de 10h à 12h00.

Déplacement à Bruxelles..

Tous les élus sont les bienvenus, ainsi que la presse et toutes personnes n'acceptant pas cette délocalisation !
Inscription Lundi 21 Mai au 1er étage de la mairie de Condé sur Noireau.

mardi 15 mai 2012

Les salariés retardataires peuvent encore s'inscrire demain !!!
La CGC et FO ayant renouvelé l'appel... la CGT est elle présente ?
Manifestez vous !!!

Avis à la population !!

Les personnes désirant faire le voyage à Bruxelles avec les salariés peuvent s'inscrire à la permanence qui aura lieu le LUNDI 21 MAI de 10h à 12h00 au 1er étage de la mairie de Condé.
Le départ est prévu vers 4h le Mercredi 23 Mai. Parking Honeywell. Retour dans la soirée. Tarif 20 €.

Prévoir repas de la journée..
http://www.lemonde.fr/

Le Monde
Mardi 15 mai 2012

Les salariés d’Honeywell refusent la délocalisation du site de Condé-sur-Noireau.

La direction invoque la nécessité de stopper les pertes de l’usine de plaquettes de freins.


A Condé-sur-Noireau (Calvados), les salariés d’Honeywell viennent de faire une trouvaille qui, disent-ils, conforte leur analyse: la direction, même si elle s’en défend, cherche bel et bien à délocaliser la production en Europe de l’Est. L’affaire pourrait être portée devant les tribunaux. En octobre2011, les patrons du site,qui fabrique des plaquettes de freins pour les automobiles, ont annoncé l’arrêt de son activité en juin2013 et l’ouverture, dans environ un an à un an et demi, d’un établissement en Roumanie, où sera également produit du «matériel de friction» pour les voitures (Le Monde du 22novembre 2011).

Les deux projets ne sont pas liés, assurait à l’époque Honeywell. D’après la direction, l’usine de Condé-sur-Noireau n’a aucun «avenir économique», car elle enregistre des «pertes récurrentes » depuis plusieurs années. Il faudrait,de surcroît,de gros investissements pour l’adapter aux normes qui entreront bientôt en
vigueur, et introduire une nouvelle technologie, conforme aux attentes des clients. Enfin, c’est dans les pays émergents que se nichent les gisements de «développement commercial», soulignait l’industriel, à l’automne dernier.
Mais, à la fin avril, les personnels ont appris que la décision de leur employeur obéissait peut être à d’autres motivations. Olivier Gaugain, le secrétaire (Force ouvrière) du comité d’entreprise (CE), raconte que des collègues ont découvert fortuitement, sur l’Intranet du groupe américain, un document en anglais relati fà la fermeture de l’usine. Intitulé«Conde project», il précise la démarche d’Honeywell: réduction de l’empreinte industrielle en Europe de l’Ouest conjointement à la création d’un établissement en Roumanie.

Autre raison invoquée: l’accroissement de la compétitivité grâce à un transfert de production. Il s’agit d’un des multiples documents de travail, établis par la société dans le cadre de ses études prospectives, explique François Serizay, directeur des relations sociales du site. «Il n’a pas plus de caractère officiel que d’autres », poursuit-il. Les difficultés rencontrées aujourd’hui par le secteur automobile «prouvent la justesse de nos vues exposées il y a six mois», estime M.Serizay. Une stratégie commune D’après lui, les projets en France et en Roumanie «font partie d’une stratégie commune, mais il n’y a pas de rapport direct entre l’un et l’autre ». Honeywell stopperait son activité à Condé-sur-Noireau, même s’il n’avait pas l’intention de s’implanter en Europe orientale.
«Nous n’avons pas affaire à une délocalisation», conclut-il.

«Ils jouent avec les nerfs des salariés », tempête M.Gaugain. Le CE, ajoute-t-il, envisage d’attaquer en justice le plan social. M.Serizay, lui, observe que le processus en cours prend du retard,au risque de compliquer le reclassement des salariés.

Ce rebondissement va peut-être attirer à nouveau l’attention des pouvoirs publics. En novembre 2011, le préfet du Calvados, Didier Lallement, avait reproché à Honeywell de ne pas explorer d’autres pistes que la liquidation.

Bertrand Bissuel

vendredi 11 mai 2012

SALARIES D'HONEYWELL !!!

DEPLACEMENT BRUXELLES

Suite aux dernières provocations de la Direction sur la non ré industrialisation sur le site et sur ses propositions sur le livre 1, le CE organise un déplacement à Bruxelles le 23 Mai 2012 pour une journée libre.

Le hasard fait que lors de cette journée, il y aura le Comité Européen et nous pourrions faire un petit crochet afin de rencontrer nos dirigeants Européens.

La participation pour cette journée libre serait de 20€ maxi par personne !!!

Les inscriptions auront lieu le mardi 15 Mai 2012 de 10h à 11h15 pour l’équipe du matin et la journée, 14h à 15h30 pour l’après midi et 23h00 pour l’équipe de nuit.

Des explications sur cette journée vous seront données en direct lors des réunions d’infos avec le personnel qui auront lieu lundi de 13h à 15h00 pour les équipes A , B et la journée ; celle de nuit étant comme d’habitude à 21h30.

Le CE compte évidement fortement sur votre présence pour ce déplacement à Bruxelles car pour que cette journée soit une réussite, il faut un maximum de salariés !!!
http://www.ouest-france.fr/actu/actuLocale_-Honeywell-le-bras-de-fer-continue-entre-la-direction-et-les-syndicats-a-Conde-sur-Noireau_40833-2076087------14762-aud_actu.Htm
Suite aux dernières propositions scandaleuses de la Direction et sur le fait qu’Honeywell ne fait rien pour ré industrialiser le site, nous avons décidé de vous communiquer la rémunération de la personne qui a décidé de nous foutre dehors soit Dave Cote !!!!!

Classement mondial des plus grosses rémunérations.

-En 2011 : 35,3 millions de dollars (5ème plus grosse rémunération mondiale) .
Pour obtenir cette somme démesurée, il s’est augmenté de 138% par rapport à ses revenus 2010 !!!!!!

Voilà une preuve d’indécence et de provocation supplémentaire d’un groupe plein de pognon et qui souhaite classer au plus vite le dossier Condé au moindre coût.
Restons tous mobilisé et battons nous !!!!!


Le Syndicat Force Ouvrière

Le 11 Mai 2012

ENCORE ET ENCORE DES MENSONGES !!!!!



FO tenait une fois de plus par ce tract rétablir la vérité !!

Effectivement, la Direction ment une fois de plus dans sa note de service d’aujourd’hui qui normalement devrait être le compte rendu de la réunion d’hier !!

La Direction a le culot de dire que les propositions qu’elle a présenté unilatéralement, car il n’y a eu comme d’habitude aucune négociation, seraient l’une des meilleures proposées par le groupe !! (Ça en serait presque comique si l’enjeu n’était pas si grave !!!!!)

FO trouve ces propos scandaleux et insultants pour les salariés car les propositions faites hier sont inférieures à celles faites à Thaon les Vosges sachant que pour Thaon c’était pour un plan de départs volontaires alors que nous, nous sommes tous (ou presque) foutus dehors sans n’avoir rien demandé !!!

Autre mensonge, la Direction écrit que le CE n’a pas souhaité fixer une nouvelle date de réunion pour de nouvelles propositions ; ce qui la encore est mensonger mais à l’image de la désinformation faites par notre Direction !!!

FO trouve une fois de plus l’attitude de la Direction inacceptable et en avertira les pouvoirs publics !!!

Pour FO, les propositions faites hier sont à l’image de ceux qui les ont faites soit petites et méprisables !!!

De plus, nous rappelons que notre priorité est le maintien du maximum d’emplois sur Condé et la aussi la Direction ne propose strictement rien !!!

FO profite de ce tract pour prévenir que nous ne ferons pas de référendum car nous estimons qu’il y a trop d’écart entre les primes proposées pour certains par rapport à d’autres.

Effectivement, pendant que certains auront 31000€, d’autres auront plus de 200000€ ou 150000€ et sachant que ces deux compères sont spécialistes dans le bourrage de crane pour faire avaler aux salariés ce que souhaite la Direction, donc nous irons voir le personnel de la base afin de recueillir leur avis mais nous déciderons en notre âme et conscience la dénonciation ou non du PSE sachant qu’à ce jour on ne le cache pas, c’est notre souhait de le faire car notre priorité doit et restera l’emploi ( avec évidement les conseils de l’avocate du CE et Syndex ) !!!!

Le Syndicat Force Ouvrière
Fait à Condé le 11 Mai 2012

Note de Service


Condé, le 11 mai 2012

Note d’Information au Personnel

Nous nous sommes de nouveau réunis hier accompagnés de nos avocats respectifs avec pour objectif de trouver une solution négociée sur l’ensemble des mesures sociales et d’éviter ainsi un enlisement qui ne profiterait à personne.

Dans un premier temps, nous nous sommes rapprochés de certaines des suggestions faites par le CE sur un nombre non négligeable de points : organisation du projet PSE, fonctionnement de l’ECM, aides financières et matérielles au reclassement (interne et externe), améliorations des actions de formation, compensation salariale, entre autres.

Désireux également de prouver notre volonté de négocier, nous avons ensuite fait un pas supplémentaire en présentant au CE une version améliorée du PSE : augmentation des indemnités extra-légales et aussi de meilleures mesures favorisant le reclassement des salariés du site : allongement du congé de reclassement, compensation du différentiel de salaire, incitation au reclassement rapide.

Dans son état actuel et sans préjuger de l’évolution de nos discussions, le PSE présenté hier est sans nul doute l’un des meilleurs proposés par le Groupe en France.

Sans entrer dans le détail des chiffres, puisque nous nous étions mutuellement obligés à les garder confidentiels, notre proposition pouvait aboutir à verser l’équivalent d’environ 2 années de salaire à la plupart de nos salariés (ceci s’ajoutant à un accompagnement – congé de reclassement - pouvant couvrir jusqu’à 12 mois), voire plus en cas de reclassement anticipé.

Cette offre constituait une première avancée qui aurait pu encore être améliorée par la négociation.

Au lieu de cela, le CE n’a pas souhaité fixer la date d’une nouvelle rencontre ni même entrer dans une véritable négociation en présentant par exemple de nouvelles contrepropositions qui auraient aidé à poursuivre de manière constructive le processus engagé.

Nous le regrettons. Une négociation suppose toujours avancées et compromis de part et d’autre.

Néanmoins, sans pour autant renoncer à la voie d’une résolution négociée de ce processus, solution que nous continuons de privilégier, nous convoquerons prochainement la 2ème réunion obligatoire, suspendue par le CE le 16 mars dernier, ce qui nous permettra de reprendre la procédure légale d’information/consultation sur le PSE.

La Direction

jeudi 10 mai 2012

Encore une provocation !

Une réunion avait lieu ce jour, souhaitée par la Direction, afin de trouver selon les dires de la Direction un accord qui aurait dû satisfaire le personnel !!!

Dans sa note d’information, la Direction « souhaitait donner une nouvelle impulsion dans l’intérêt du personnel », ce qui finalement s’est soldé sur les nouvelles propositions suivantes :

-Passage de 13000€ à 17000€ pour la somme fixe plus 1600€ par année d’ancienneté au lieu des 1500 . La Direction ajoute que la somme mini de 30000€ passe à 31000€.

Pour exemple, une personne ayant une ancienneté de 8 ans aura 1000€ de plus que la dernière proposition !!!!

Autre exemple, pour une personne ayant 20 ans d’ancienneté, cela lui fera 6000€ de plus !!!! no comment

Il est clair que la Direction continue dans sa provocation depuis l’annonce de la fermeture du site de Condé et qu’avec ces nouvelles propositions, nous allons tout droit vers une dénonciation judiciaire du PSE !!!

Une réunion d’info avec le personnel aura lieu lundi aux horaires habituels afin de décider de la suite à donner aux provocations de la Direction sachant que bien évidement nous avons des choses à vous proposer !!!

Le 10 Mai 2012


CGT     CFE-CGC     FO     CFDT